Nos créateurs

  • LES BIJOUX 

Lili et Monelle, bijoux

Courir les brocantes et chiner l’insolite, telles sont les passions de Lili, créatrice des bijoux Lili et Monelle. Entre ses mains, ferrures anciennes, pampilles de lustre, entrées de serrure retrouvent une nouvelle vie. Selon les collections, la patine du métal vieilli contraste avec l’éclat coloré de pierres fines…

 

Elsa Cernogora, bijoux argent

Elsa Cernogora conçoit des bijoux contemporains en argent.Animée par l’amour du volume et de la matière, ses bijoux s’apparentent à de petites sculptures intimes.

Elle tente de concilier dans ses créations sa fascination pour le monde végétal et sa nature résolument urbaine.

 

Andrea Piñeros, bijoux contemporains

Andrea Piñeros travaille principalement le fil, qu’il soit en métal ou textile.
Elle le tire, l’écrase, le soude, le tisse. Il est pour elle comme le crayon pour un architecte. Il est son outil pour dessiner dans l’espace.
Elle aime travailler les métaux non ferreux,  l’or, l’argent, le bronze. Elle utilise différentes variétés de fils textiles : soie, nylon, polyester.

 

Nathalie Tisserand, bijoux en verre et textile

Nathalie Tisserand travaille le verre italien filé au chalumeau, un travail méticuleux pour réaliser perles et pampilles. Puis elle utilise le  tissage, le montage « textile »pour apporter au verre de la légèreté et de la souplesse.Elle s’inspire du travail des dentellières et des artisans des années folles.

 

Yasmin Yahya, bijoux contemporains en argent

D’origine Suisse et Indienne, Yasmin Yahya s’est formée à Zurich aux techniques du métier  de  bijoutier. Ses sources d’inspirations viennent de son métissage et de ses voyages autour du monde. L’observation du monde, de la nature et de l’architecture du XXème siècle se traduit dans ses bijoux aux lignes pures et sobres.

 

Vesna Garic, bijoux en argent et porcelaine

Inspirée par l’architecture et la sculpture, Vesna Garic utilise la porcelaine et l’argent pour créer des bijoux matière, bijoux sculptures, bijoux de jour ou de nuit, fragments de terre polis qui viennent caresser la peau et éclairer le visage ou les mains. La porcelaine est laissée « brute », ce qui lui confère une grande luminosité et un toucher soyeux unique.

 

Delphine Iskandar, bijoux en argent et porcelaine

bijoux Delphine Iskandar

De son passé de graphiste il lui reste un grand sens de l’harmonie des lignes et des formes. Elle a choisi de se tourner vers la matière, avec la porcelaine et le grès qu’elle façonne à la main. Ses petites pièces sont ensuite montées sur argent ou plaqué or pour donner des bijoux légers et élégants.

 

Aurélie Lejeune, bijoux en porcelaine froide

C’est en fouillant dbijoux Aurélie Lejeuneans la bibliothèque de l’école des beaux arts de Lyon où elle est alors étudiante, qu’Aurélie Lejeune découvre un livre sur les bijoux de Jean Vendôme. C’est pour elle une révélation, elle s’oriente alors vers une formation en bijouterie. Elle développe aujourd’hui deux gammes de bijoux, une en métaux précieux et une, colorée et légère en porcelaine froide.

 

Amira Sliman, bijoux contemporains en verre et acier

bijoux contemporains Amira SlimanLes origines mixtes germano tunisiennes d’Amira Sliman lui permettent de puiser dans un imaginaire riche. Elle construit ses bijoux aux lignes fluides et intemporelles comme une «architecture à porter». Elle associe à l’argent des matériaux naturels qu’elle choisit avec soin, taille et insère : bois exotiques, pierres fines, nacre ou plumes. Pour sa dernière collection, elle a choisi d’associer l’acier et le verre.

 

Galatée Pestre, bijoux contemporains en argent et vermeil

Gbijoux Galatée pestrealatée Pestre a appris les techniques du métal et de la bijouterie à l’école Olivier de Serres, puis à l’AFEDAP. Depuis son diplôme en 2009, Galatée organise de nombreuses expositions en France et à l’étranger pour promouvoir le bijou contemporain.Ludiques et graphiques, ses collections combinent légèreté et caractère.

 

 

 Annie Sibert,bijoux contemporains en argent et vermeil

Annie SibertConçus comme des sculptures, les bijoux d’Annie Sibert sont principalement faits de métaux. Forte d’expériences variées dans les techniques de bijouterie et de métallerie, elle s’en sert pour expérimenter la matière.

 

 

Stéphanie Cahorel, bijoux en faïence émaillée

Stéphanie Cahorel a suivi une formation artistique à l’Université mais c’est son amour pour les voyages qui lui a permis, un peu par hasard, de découvrir la céramique. D’abord à Londres, où elle a enseigné la peinture sur céramique, puis en Nouvelle Zélande où elle a intégré une communauté d’artistes passionnés avec lesquels elle a beaucoup appris.

 

Kaori Kurihara, bijoux en grès émaillé

kaori-kurihara

 Après un apprentissage de la céramique d’art à Kyoto au Japon, Kaori Kurihara s’installe à Paris où elle suit une formation en bijouterie à l’AFEDAP. Sa matière de prédilection est le grès blanc qu’elle façonne et émaille avec délicatesse. Elle puise toute son inspiration dans les formes de la nature qu’elle se plait à observer et à réinventer. Broches et boucles d’oreilles, chaque pièce est unique !

 

Lucie Richard, bijoux en marqueterie de paille

lucie-richard

Amoureuse du travail d’artisanat d’art et de la création, Lucie Richard a d’abord choisi l’ébénisterie. Trois ans d’apprentissage et un an en marqueterie lui permettront de maîtriser ces techniques ordinairement appliquées au mobilier. Mais sa passion pour le bijou refait surface et elle décide d’associer ces deux techniques afin de créer une ligne de bijoux aux lignes contemporaines, marqués par la brillance unique de la paille de seigle.

 

Lucy Luce, bijoux ludiques en argent

lucy-luce

Lucy luce  raconte des histoires à travers des mots gravés… Des messages discrets à fleur de peau ou cachés dans un fortune cookie.Des mots ludiques dans les bracelets salle d’attente, des phrases poétiques à découvrir en ouvrant une bague comme un éventail. Le jeu est au cœur de ses préoccupations, il poétise notre quotidien, le transforme.Les bijoux lucy luce invitent ceux et celles qui les portent à rêver, se souvenir ou imaginer…

 

Laura Chavès, bijoux en argent et vermeil

Laura ChavesJoaillère espagnole installée à Lyon, Laura Chavès s’inspire essentiellement des bijoux de civilisations anciennes.Ces créations martelées à la main, organiques, et authentiques sont ses influences principales. Au final, sa source d’imagination est une alliance subtile entre l’ancien et le contemporain.

 

 

Valérie Lachuer, bijoux en argent

Valérie LachuerValérie Lachuer est une créatrice de bijoux française qui vit et travaille au Portugal. Elle utilise essentiellement l’argent et aime jouer avec les contrastes des oxydations. Sa technique de prédilection est la granulation, fonte de micro granules ensuite soudées une à une. Ses créations s’inspirent des bijoux romantiques du XIX siècle, notamment les pendants d’oreilles. Elle les revisite, les réinvente en troquant les pierres pour des granules d’argent.

 

Loo Rouge, bijoux en perles de verre « Miyuki »

Loo RougeForte d’un diplôme et d’une longue expérience dans le graphisme textile, Dorothée, créatrice des bijoux et accessoires Loo Rouge, a voulu voler de ses propres ailes et explorer divers métiers artistiques. Elle s’est  posée sur la création poétique avec comme support les bijoux et accessoires du quotidien. Elle crée, entre autres, des bagues et bracelets en tissage de perles Miyuki japonaises.

 

Marika Chapka, bijoux en cuir

Marika bijoux cuirModiste de formation, Marika Chapka aime agrémenter ses chapeaux de petits ornements de cuir. C’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de lancer une collection de bijoux, reprenant ces mêmes motifs. Ses bijoux aux lignes graphiques très contemporaines, découpés dans des cuirs d’agneau plongés, arrivent à allier structure (des motifs) et souplesse (du matériau).

 

Umi Studio, bracelets en porcelaine

bracelets Umi Studio

Maud, créatrice de la marque Umi Studio, travaille essentiellement la porcelaine qu’elle  tourne, sculpte, découpe, grave, imprime, peint, dessine…Outre ses bols découpés, elle façonne des bracelets et manchettes subtilement décorés et gravés. Elle puise toute son inspiration dans ses voyages et dans l’Amour…

 

By A.L., bijoux en argent et laiton doré

bijoux By A.L.Amélie Lair, créatrice de la marque de bijoux By A.L., porte une attention particulière à la valorisation de son savoir-faire. De la création à la fabrication, l’ensemble de ses pièces voient le jour dans son atelier. Si la bijouterie est son métier, elle est surtout  sa passion. Elle y a trouvé son moyen d’expression et une satisfaction dans le rapport à la matière, le plaisir de voir se transformer le métal entre ses mains.

 

Manon Colaiacovo, bijoux brodés

collier et boucles d'oreilles Manon ColaiacovoC’est lors d’un cours au Musée des Tissus de Lyon que Manon Colaiacovo découvre la broderie et toutes ses richesses. Elle se forme à la technique et passe deux ans en tant qu’apprentie aux ateliers Lesage. Puis elle décide de créer sa propre ligne de bijoux. Délicats et féminins, ils sont composés d’argent et de micro perles de verre  brodées sur organza de soie.

 

Margaux Cormier, bijoux en argent et fil de soie

 Margaux Cormier est tout autant intriguée que passionnée par les éléments de couture anciens, souvent oubliés dans une boîte ou dans la poussière de greniers. La découverte et l’étude de leurs formes, la recherche de leurs fonctions et de leurs possibilités d’assemblages en entité complexe, sont les sources de son inspiration et les raisons qui l’ont poussé à vouloir mettre en valeur ces éléments cachés et à les transformer en bijoux.

  •  LA CÉRAMIQUE

Marc Albert

Marc Albecéramique Marc Albertrt a choisi de travailler la porcelaine pour sa blancheur et ses propriétés de translucidité, il l’utilise pour créer des collections pour la table, des luminaires et autres objets du quotidien. Issue de sa pratique de la danse, sa gestuelle si particulière enrichit son travail de céramiste centré sur la technique de la porcelaine en biscuit. Son vocabulaire chorégraphique est transcrit dans son écriture aérienne et suspendue de grès ou de porcelaines.

 

Julie Loaëc

La terre est céramique Julie Loaëcpour Julie Loaëc synonyme de  jeu. Elle met en forme ses envies à travers le tournage et le travail à la plaque. Des pièces principalement en porcelaine. Elle s’inspire parfois de fragments de textes, quelquefois de photographies ou simplement de l’univers quotidien qui l’entoure sans perdre de vu un côté poétique. La technique pour réaliser son graphisme en noir et blanc est la gravure sur engobe ou en incrustation.

 

Francine Herbillon

Après unecéramique Francine Herbillon dizaine d’années de pratique de la peinture et de la gravure, Francine Herbillon s’est tournée vers la terre. D’abord centrée sur le tournage, sa formation s’est enrichie auprès de céramistes passionnés par les émaux de haute température. Tour à tour, le cru et le cuit rythment la vie de son atelier, comme l’écho d’une tectonique perpétuelle au gré des saisons.

 

Léa Van Impe

suspension Léa Van Impe

Léa Van Impe est sculpteur et céramiste.Elle approche la matière avec une démarche créative et transversale qui combine des savoir-faire acquis dans les domaines du textile et de la céramique.Elle transgresse les frontières entre artisanat et design, invente un langage organique et joue sur la souplesse, la densité, la sensualité de ce matériau ancestral.

 

Fabien Mérillon

céramiques Fabien MérillonFabien Mérillon découvre la céramique en amateur en 2006, mais très vite, il se passionne pour ce métier et décide de suivre une formation professionnelle. « Ce métier a été pour moi un processus de reconstruction. La possibilité d’avoir « un métier du réel » ». De formes simples et épurées, ses pièces sont finement décorées de motifs en pointillé et émaillées de couleurs vives à l’intérieur, afin de contraster avec la blancheur de la porcelaine.

 

Anne-Soline Barbaux

AS.BarbauxLe travail d’Anne-Soline Barbaux commence par le tournage de pièces en grès (bols ou coquilles). Les pièces sont ensuite tournassées, puis évidées pour obtenir une finesse extrême. Comme pour rompre avec la rondeur de ces gestes, de ces formes, elle tranche : carré, rectangle, elle joue sur la lèvre, fragile frontière entre l’extérieur et l’intérieur.

 

 

Elvira Keller

Elvira.KellerNée à Naples, Elvira Keller a appris différentes techniques dans le domaine de la céramique  pour se spécialiser dans l’art de la Majolique. Elle passe son diplôme à l’Institut Ballardini de Faenza, ville dans laquelle  elle décide d’installer son atelier. Elle tire son inspiration d’éléments de la nature  tels les palmiers et les pins parasols qui ornent la ville de Naples mais aussi des différents types d’architecture découverts lors de ses voyages.

 

Cinq à 10

Allcinqà10ier le graphisme et la céramique,  jouer des formes et des lignes, s’amuser des usages possibles, tel est le projet de cinq à 10. C’est dans cette émulation de travailler à deux que Caroline Schwab et Elise Auger ont naturellement trouvé le terrain de rencontre entre les gestes du graphisme et ceux de la céramique. Aux Sables d’Olonne, en bord de mer, elles élaborent des modèles pour la maison, aux formes tendres pour les yeux, le toucher et le goût.

 

Emmanuelle Manche

Emmanuelle MancheLa passion d’Emmanuelle Manche pour la céramique lui vient de son enfance, lorsqu’à l’âge de 7 ans, découvrant de la terre glaise en creusant sous le sable, elle décide d’en créer des objets.Coquilles d’œuf, graines et galets, texture de peau ou d’écorces inspirent son travail, et l’emmènent dans une recherche de lignes légères et épurées aux tonalités pastel et fraîches évoquant les dunes et les horizons nuageux des bords de mer, sans doute ce rappel de l’enfance.

 

Nadège Richard

nadege-richard

Nadège Richard travaille la porcelaine sur le tour de potier. Une des particularités de son travail est d’ajouter à son décor à l’engobe ce qu’on appelle des « chromos ». Ils ont été créés en collaboration avec une photographe et graphiste. Aujourd’hui, elle les crée elle-même. Gobelets et pichets vous entraînerons dans un univers étrange et onirique entre nature sauvage et présence urbaine.

 

Myriam Chemla

Myriam ChemlaAprès un parcours orienté vers la musique classique, Myriam Chemla a finalement décidé de troquer son violon contre la terre. Aujourd’hui bien installée dans son grand atelier en Bourgogne, elle a construit son univers fait de paysages colorés, de variations bleues et autres improvisations…tout cela autour d’une matière, la porcelaine, qu’elle travaille avec exigence et passion.

 

Karine Lemery

Karine LemeryAu cours de ses études à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs, Karine Lemery a pu expérimenter une grande variété de matériaux : résine, métal, tapisserie…Elle s’oriente finalement vers le papier mâché qu’elle associe au fil de fer pour créer des mobiles. Puis, au fil des rencontres, elle découvre la terre et lance sa première collection de vaisselle. Son univers met en scène tout un bestiaire à la fois fantastique et poétique mais surtout plein d’humour !

 

Atelier Monochrome

Atelier MonchromeAprès plus de 10 ans en tant que directrice artistique à Paris et une formation de communication visuelle chez Met de Peninghen, Myrtille Ronteix, créatrice de l’Atelier Monochrome a eu envie de retrouver le contact avec la matière, se plonger dans l’artisanat qu’elle admire depuis toujours. Elle travaille essentiellement la porcelaine en plaque mais pratique aussi la technique du pastillage. Elle sculpte aussi le bois ou parfois même la pierre et retravaille des branchages naturels.

 

Marie Verlet-Nezri

Marie Verlet-Nezri travaille la porcelaine pour sa douceur, sa luminosité, sa transparence. A travers une forme (vases, bols ou galets), elle utilise la technique de l’engobe afin de créer un décor graphique ou plus pictural. Ciels bleus traversés de nuages graciles ou paysages aux couleurs de sous-bois, les pièces de Marie Verlet-Nezri nous invitent à la rêverie.

 

  • LES ACCESSOIRES

Sara Marquet, accessoires en tissus

Sara MarqSara Marquetuet est avant tout une  passionnée du tissu, qu’elle qualifie de « matière indispensable à notre vie », de « seconde peau ». A la recherche de l’essentiel, elle crée, en toute simplicité, des accessoires en tissus japonais, vintage, de Haute Couture ou d’ameublement.Formes épurées aux finitions soignées, ses créations s’apprécient comme des touches de couleurs qui viennent ponctuer notre quotidien.

 

Eber-Specher, maroquinerie

Eber-SpecherAprès un diplôme de Japonais à l’Institut des langues orientales de Paris, Hélène part vivre à Tokyo. Séduite par l’esthétisme environnant de ce pays, son sens de l’épure et son artisanat raffiné, elle trouve l’inspiration qui marque le début de son chemin de créatrice. Cinq ans plus tard, elle  sort diplômée de l’école de stylisme du Studio Berçot. De là naîtra une obsession : le cuir et la maroquinerie. Eber-Specher Maroquineries invente des collections de sacs à main et d’accessoires en cuir, toutes réalisées en petites séries et made in Paris.

 

fra-joséphine, impressions textiles

Fra Joséphine-bdfra-joséphine est un atelier individuel d’ennoblissement textile. Créé en 2006 par Catherine Brunel, il est spécialisé dans la teinture végétale et l’impression manuelle au cadre. Les tissus sont teints et imprimés avec des colorants naturels et tous les articles de la collection sont conçus et réalisés artisanalement, en exemplaires uniques et numérotés, ou très petites séries, à partir de motifs exclusifs. L’atelier est situé dans le Jura, et une attention particulière est portée à la nature environnante, aux rythmes des cycles de la terre et du vivant tout entier.

 

  • LA SÉRIGRAPHIE 

Un rond dans l’eau, sérigraphie sur linge ancien

Agnès et sérigraphies Un rond dans l'eauValérie impriment en sérigraphie du linge de maison en coton, lin et métis. Elles travaillent à quatre mains, de la création des motifs à la couture en passant par la recherche de couleurs et l’impression des tissus. Le jardin constitue leur principale source d’inspiration : elles y puisent couleurs et formes et y cherchent légèreté et mouvement. Toutes leurs réalisations sont imprimées, assemblées et cousues par leurs soins dans leur atelier.

 

 

  • LES LUMINAIRES

La Lune Bulle

lampes papier La Lune BulleDiplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Cergy, Hélène Lebecque s’est tout d’abord tournée vers l’illustration. A partir d’images glanées, elle se laisse librement diriger et inspirer par les couleurs, les formes et les matières qu’elle découpe et assemble. A la recherche de formes pures, douces et colorées, elle  crée en 2005 la marque « la lune bulle » pour laquelle elle développe une ligne d’accessoires et d’objets de décoration.

 

Crafty Light Design

Crafty Light Crafty Light, en quelques mots, ce sont deux créateurs de lampes et de suspension design au style vintage. Ils proposent des modèles de lampes en bois brut, avec des lignes sobres et épurées, des ampoules à filament de type Edison, des douilles à vis en métal au look rétro ou bien des douilles en porcelaine au style scandinave…Tous les modèles sont fabriqués artisanalement en France.

 

 

  • LA PHOTO

Marie Rameau, photographies argentiques sur plaque de verre

« Des arbres, des fphotos Marie Rameauleurs, des branchages, comme autant de souvenirs, de petites histoires […] des fleurs immenses comme de fragiles géants bousculés par le vent sur lesquelles se posent d’intrigants oiseaux noirs. De minuscules arbres sous la neige, squelettiques et dénudés, figurants peu discrets d’un hiver trop long et trop froid […]Et parfois un coquelicot, résurgence d’un moment doux et ensoleillé »

 

  • LE PAPIER

Marie-Hélène Taisne, kirigami

Marie-HCartes kirigami Marie-Hélène Taisneélène Taisne a évolué, de la marionnette au théâtre d’ombres puis au théâtre de papier. De là lui est née l’envie de continuer à explorer l’objet mis en scène, les ombres projetées  et le mouvement. Le kirigami et le pop-up offrent, le temps d’un instant, un théâtre où la forme découpée se déploie, révélant ses jeux d’ombre et de lumières…

 

Viviane Drakidès, cartes en papier découpé

Viviane DrakidèsViviane Drakidès est architecte, graphiste et artiste. Lors d’ un voyage en Californie, elle  découvre de magnifiques boutiques de cartes. Ne trouvant pas son bonheur en France, elle commence  à créer des cartes en papier découpé. Petit à petit, elle rencontre des personnes passionnées de découpe laser, qui lui font découvrir leur monde. Elle crée aujourd’hui des cartes  dessinées à la main et à l’ordinateur, puis découpées avec une découpeuse laser ou une machine de découpe.

 

  • LA GRAVURE

Cécile Basecq

L’ imaginaire dgravure Cécile Basecqe Cecile Basecq s’est développé sur les chemins de son village et sur les sentiers côtiers de Bretagne. Après des études en Arts Appliqués et une spécialisation en design textile, elle crée des tissus pour l’ameublement et la mode et façonne pendant 9 ans les fils, les couleurs et les matières. Puis, Elle découvre la technique de l’eau forte dans l’atelier de Charlotte Reine et crée sa propre écriture, mélange de sa sensibilité textile et de son imagination étonnante.

 

  •  FIL DE FER

Armel Barraud

Armel Barraud a suivi ses études aux Arts Appliqués et à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris où elles s’est spécialisée dans la section de films d’animation en axant sa recherche plastique sur la réalisation de trames et maillages. Puis elle se forme à la technique de la dentelle aux fuseaux auprès d’artisans au Portugal. Elle dessine et sculpte le fil de métal pour créer des petits univers poétiques.