Accueil

Il est de ces boutiques à Paris où dés qu’on entre, un charme vous saisit d’une façon subtile, quelque chose d’irrationnel, plein de ce qu’on aime comme ce qui invite a voir et a regarder de tous ses yeux ; comme si d’un instant à l’autre et par magie ; tout allait s’envoler.

 

Elle sont deux, Lili et Elsa. L’une et l’autre créatrices de bijoux ont disposé chacune des créations faites de mains de femmes et d’hommes, d’une façon légère, comme posés à peine.

On y voit des bagues d’argent aux fils carrés bien ouvragés, dont certaines sont ornées d’une petite sphère, on y voit des bijoux pendentifs et boucles d’oreilles qui semblent rêvés, dont chaque élément vient d’une pendule, aiguilles et rouages. On y voit de charmantes pochettes ou réticules en soie du japon, aux motifs a fleurs vives ou de figures et aussi de la céramique et des petits cadres autour de ce qui ressemble à des photographies anciennes et tant d’autres choses posées ou suspendues, des mobiles en papier.

On y sent là ce qui vient de la terre, le végétal et le vrai des matières ; qui donne une impression de champs fleuri.

 Jean-Roger Geyer